Etude de l’Architecture de la Plateforme de Télémédecine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etude de l’Architecture de la Plateforme de Télémédecine

Message par OUACIF NADIA le Mer 11 Juin - 10:54

Shocked Arrow   CHAPITRE n°2: Etude de l’Architecture de la
Plateforme de Télémédecine

1°)Introduction:
L’Architecture doit pouvoir fournir à la plateforme de la Telemedecine, toute une série de spécificités
telles que sécurité, résistance et fiabilité. Tout  cela sera à son tour intégré dans un contexte
dynamique et simple pour le professionnel et les couches inférieures de l’interface de l’usager
se chargeront à tout moment d’assurer le bon fonctionnement de la plateforme.

2°) Systèmes d’Exploitation
La plateforme utilisera  Linux  en tant que  Système d’Exploitation (SE) sur son serveur.
Ce système d’exploitation offre en effet, une grande quantité de propriétés qui lui permettent
de supporter parfaitement une plateforme de ces caractéristiques:
1.  Multi-plateforme:  Fonctionne  sur  un  grand  nombre  de
processeurs  (ou  CPU,  Unité  Centrale  de  traitement)  différents,
et pas seulement sur Intel.
2.  Multi-usager: Permet plusieurs usagers sur la même machine en
même temps.
3.  Multi-tâche: Permet d’exécuter plusieurs programmes(réellement processus) à la fois.
4.  Linux fonctionne en mode protégé. C’est un mode d’exploitation de processeurs qui
permet d’améliorer les multi-tâches et la stabilitédu système, ainsi que la protection
de la mémoire et du support du logiciel pour la mémoire virtuelle.
5.  Il  dispose  d’une  protection  de  la  mémoire  entre  les processus,  et  fait  en  sorte
qu’aucun d’entre eux ne puisse bloquer le système.
6.  Il utilise une politique de copie d’écriture pour partager des pages entre exécutants;
cela  permet  à  plusieurs  processus  d’utiliser  une  même  zone  de  mémoire  afin  de
s’exécuter, augmentant ainsi la rapidité et réduisant l’usage de la mémoire.
7.  La  mémoire  virtuelle  utilise  la  pagination  (sans  échange  de  processus  complets)  du
disque,  et  permet  selon  les  besoins,  d’ajouter  plus de  champs  d’échange  dans  le
système, à l’aide d’une partition ou d’un fichier.
8.  La mémoire est gérée comme une ressource unifiée pour les programmes de l’usager
et pour le cache de disque, et peut utiliser la mémoire libre pour le cache.
9.  Il  posséde  des  bibliothèques  partagées  de  charge  dynamique  (DLL’s)  et  des
bibliothèques statiques.
10.  Linux  est  presque  totalement  compatible  avec  POSIX  (Portable  OperatingSystem
Interface  (for  Unix).  POSIX  est  une  famille  de  standards  qui  facilite  la  création
d’applications  fiables  et  portatives.  Le  pthread,  qui  est  une  la  bibliothèque  pour  la
manipulation de fils sur POSIX, permet d’effectuer des tâches multiples dans un même
processus  grâce  aux  mécanismes  de  synchronisation  nécessaires  pour  conserver  la
consistance des ressources partagées.
11.  Supporte TCP/IP incluant ftp, telnet, NFS, etc..
12.  Permet  une  forte  scalabilité  et  posséde  la  capacité de  maintenir  la  sécurité  à  tout
moment sur le système.

  • la sécurité de la plateforme:


Concernant la sécurité de la plateforme, sujet traité dans une autre étude associée, il
faut  souligner  que,  le  serveur  sur  lequel  sont  stockés  l’ensemble  du  logiciel  et  les  bases  de données  appartient  à  Linux  (  comme  il  a  été  indiqué précédemment).  En  effet,  nous  avons réalisé une analyse exhaustive des serveurs que supportent Windows et Linux et nous avons
pu observer que ce dernier présente une plus grandecomplexité pour les hackers, ce qui le
rend plus sécurisé.
3°)l'environnement de la Télémédecine:
En  ce  qui  concerne  l’environnement  de  l’usager,  il est  conseillé  d’utiliser  comme
système  d’exploitation  la  version  Debian  de  Linux  (optionnel).  Le  Projet  Debian  est  une
association de personnes qui ont développé un SE libre. Ce concept de logiciel libre permet à
des  groupes  de  personnes  de  nature  différente  de  collaborer  constamment  dans  son
développement  dans  le  but  d’optimiser  ses  propres  caractéristiques,  indépendamment  des
dates  concrètes  ou  dates  de  lancement.  Des  chercheurs  d’université,  passionnés
d’informatique  ou  simples  développeurs  de  logiciel  souhaitent  redonner  à  la  société  la
possibilité de créer des systèmes accessibles et sécurisés pour tous.
Pour pouvoir utiliser ce système d’exploitation ilfaut valider un document nommé “
contrat  social”,  qui  établit  les  points  suivants:
1)  Debian  sera  libre  à  100%.
2)  Nous contribuerons  à  la  communauté  des  logiciels  libres.
3)  Nous  ne  dissimulerons  pas  les problèmes.
4) Notre priorité sont les utilisateurset le logiciel libre.
5) Travaux non conformes à nos standards du logiciel libre.
4°)Langages de développement
En  ce  qui  concerne  le  développement  de  la  plateforme,  PHP  (  PHP  Hypertext  Preprocessor)  va  être  implanté  comme  langage  de  programmation  interprété.  Ce  choix  est  le résultat d’une évaluation d’une autre série de langages parmi lesquels Java se distingue.
PHP:
PHP est un langage qui peut s’étendre sur la plupart des serveurs web et SE, sans coût
aucun. Il est reconnu internationnalement pour êtreinstallé sur plus de vingt millions de sites
web et sur un million de serveurs.
1.  PHP est libre, ce qui le rend facile d’accès à tousles usagers.
2.  C’est  un  langage  multi-plateforme,  orienté  au  développement  des  applications
web dynamiques avec un accès à l’information stockée sur une BBDD.
3.  Concernant  la  connexion  avec  les  gestionnaires  de  bases  de  données,  il  faut
souligner sa connectivité avec PostgreSQL et MySQL.
4.  Le  code  source  développé  sur  PHP  est  invisible  pour le  navigateur  web  et
l’utilisateur  final,  il  s’agît  d’une  programmation  très  sûre  et  fiable.  Le  serveur  se
charge d’exécuter le code et d’envoyer au navigateur le résultat HTML.
5.  Permet d’appliquer des techniques de programmation dirigée à des objets.
6.  Inclut depuis le début, une grande bibliothèque de fonctions.
7.  Comme  désavantage,  il  a  le  fait  d’être  un  langage  qui  s’interprète  lors  de  son
exécution. Donc lors de certaines utilisations, le  fait que l’on ne puisse pas cacher
le code source peut s’avérer être un inconvénient.
5°) JAVA:
Java est un langage de programmation, qui utilise un développement orienté objets, et
dont  la  syntaxe  est  basée  sur  C++  pour  simplifier  son
apprentissage,  et  élimine  des  aspects  comme  le
préprocesseur  de  C,  les  typedefs  et  les  pointeurs.  L’usage
exclusif  du  développement  orienté  objets  permet
l’élimination des fonctions, sauf pour les méthodesd’accès
à une classe. De fait, les variables sont inclues dans les classes, pour favoriser l’encapsulation
du  code.   Ses  librairies  d’objets  prédéfinies  apportent  également  des  outils  pour  les
communications sur le réseau.
L’environnement  de  programmation  Java  est  un  projet de  la  compagnie  Sun
Microsystems dont les principes sont les suivants:  
1.  Utiliser la méthodologie de la programmation orientée objets.
2.  Inclure  par  défaut  le  support  nécessaire  pour  pouvoir  travailler  en  réseau,  et
pouvoir ainsi exécuter le code sur des systèmes à distance de façon sécurisée.
3.  Permettre  l’exécution  de  Java  sur  un  même  programme ou  sur  de  multiples
systèmes d’exploitation.

Les applications développées avec Java pourront s’exécuter dans des environnements
hétérogènes  connectés  à  travers  des  réseaux  de  communications.  Efficaces,  ils  peuvent  se
développer  de  manière  dynamique  en  fonction  des  besoins  existants.  Les  caractéristiques
principales de ce langage sont les suivantes:
1.  Langage simple, étant donnée sa ressemblance avec des langage comme C et C++
tel que nous l’avons expliqué précédemment.
2.  Orienté objets, regroupant à l’intérieur les données et méthodes utilisées.
3.  Langage distribué, qui fournit une collection de classes pour son utilisation sur des
applications de réseau qui permettent d’ouvrir des sockets et d’établir et accepter
des  connexions  avec  des  serveurs  ou  des  clients  à  distance,  facilitant  ainsi  la
création d’applications distribuées.
4.  Interprété et  rassemblé  à la  fois,  il  transforme  son  code  source  en  une  sorte de
code  machine,  les  bycodes,  similaires  aux  modes  d’emploi  de  l’assembleur.   De
plus, ces bytecodes peuvent s’exécuter directement et en temps réel sur n’importe
quelle machine sur laquelle l’interprète a été porté et sur le système d’exécution.
5.  Langage solide et sécurisé. Il a été conçu pour rendre le logiciel très fiable, et offre
de  nombreux  contrôles  de  compilation  et  de  temps  d’exécution.  De  plus,  il
incorpore des barrières de sécurité dans le langageet dans le système d’exécution
pour couvrir ce besoin en temps réel.
6.  C’est  un  langage  qui  est  indifférent  à  l’architecture,  indépendant  vis  à  vis  des
différents  environnements  de  réseau et  des  divers systèmes  d’exploitation.  Pour
pouvoir  agir  de  la  sorte,  il  existe  les  bytecodes,  qui  utilisent  un  format
intermédiaire qui ne dépend pas de l’architecture proprement dite. Cela convertit
Java  en  un  langage  portable,  permettant  à  ses  programmes  d’offrir  le  même
comportement sur les différentes plateformes.
bounce sunny La prochaine je vais vous parlée de la Sécurité sur le mode client-serveur   lol!

OUACIF NADIA

Messages : 2
Date d'inscription : 26/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum